anonyme

Bonjour, Merci pour cet espace. Bizarrement, c'est difficile d'en parler peut-être plus même de l'écrire mais à la lecture de ce site je ressens le besoin de me raconter. J'en ai très peu parle car au fond de moi j'ai toujours cette impression que je n'y suis pas pour rien...que d'une façon ou d'une autre j'avais cherche ce qu'il m'ai arrive. j'ai 31 ans, je suis cadre et ai 3 enfants. Bref, je devrais être heureuse pour cette réussite à la fois personnelle et professionnelle et pourtant...je suis incapable de rester seule sans finir en pleure à me scarifier le bras...j'ai appris à cacher ces traces et même mon mari ne s'en rend pas compte. Je vis avec des fantômes qui me hantent et resurgissent à la moindre difficultés. J'avais 13 ans, ils étaient 3 : 16 ans, 18 et 19 ans. J'en connaissais 2 sur les 3 dont un pour lequel j'avais un petit faible... Je me souviens de peu de chose dans les faits. en revanche, cette impression de paralysie, ce sentiment d'être en dehors de mon corps et de contempler une scène dont je me souviens plus ni les faits, ni les gestes. J'ai pas pu bougé mais je pleure c'est la seule chose dont je me souviens. Ce c'est termine par l'un des trois qui a dis stop, certainement en prenant conscience de ce qu'il venait de faire. Il a demande de ne jamais en parler et m'a demande de lui rappeler mon âge. J'ai répondu 13 ans et demi. Bizarrement, je me rattache à cette phrase, à ce "et demi" pour me dire que je y suis pour rien... Je me suis reconstruite grâce à mon mari que je connais depuis longtemps et même s'il est au courant nous en parlons jamais. Je me pose toujours ma question de savoir s'il m'a cru me jour ou je lui ai raconte.