Anonyme

Je ne sais plus quel âge j'avais exactement, je dirais entre 4 et 6 ans. Lorsque j'allais chez ma grand mère, mon oncle qui vivait là-bas m'attirait dans sa chambre. Je me rappelle qu'il me demandait une fellation "comme une sucette". D'ailleurs j'avais dit non. Mais les autres fois c'était autre chose, tentative de pénétration. Il se branlait devant moi, puis forcément il y avait éjaculation. Putain. C'est arrivé 3 ou 4 fois. Puis ma cousine aussi en a été victime. Sauf qu'elle a tout dit. La vérité a éclaté, toute la famille a été au courant. Aujourd'hui j'ai 25 ans, le plus dur c'est que je n'ai jamais eu une seule conversation avec ma mère. Ces "non-dits" me flingue. Peut être est-ce à cause de ça que j'ai des troubles alimentaires. Aujourd'hui, lui, (mon) oncle a fait de la taule et maintenant il vit sa vie. Je fais toujours en sorte de ne jamais le recroiser et je suis très mal à l'aise lorsque ma famille évoque son nom. D'ailleurs j'habite à 200 km de ma famille, c'est pas pour rien.